PGW16- Detroit : Become Human

cassiel dans Jeux-Vidéo le 14/12/2016

Detroit : Become Human c’est le jeu français qui fait plaisir ! Développé par Quanti Dream et édité par Sony Computer Entertainment sa date de sortie n’est pas encore annoncée mais on l’attend déjà avec impatience.

Le Futur à notre porte

Dans un monde où la technologie permet de réaliser des robots aux capacités supérieures à celles des humains, la tension est palpable. Là où les robots devaient servir les humains en les déchargeant des travaux les plus pénibles, cette utopie de l’homme-machine ne semble qu’être au service des plus puissants, plongeant le peuple dans le chômage et la pauvreté. Plus grave encore, des déviants semblent avoir surgit dans leurs rangs, semant le chaos parmi les hommes. A l’inverse des autres Androïde, ces déviants sont pourvus d’émotions et la colère de se voir exploiter les pousse à la révolte. C’est dans ce monde en miroir du notre que nous allons évoluer, dans la peau de l’Androïde spécial Conor. Sa particularité ? Il a le pouvoir de reconstituer une scène de crime et d’en analyser les indices. Sa mission : aider la police à rétablir l’ordre. Le joueur pourra également incarner un autre Android, féminin cette fois, nommée Kara. On ne connaît sur elle que peu de choses et il faudra prendre notre mal en patience.

detroit-become-human-connor-1280x720

 

QTE classique chaque décision prise par le joueur influence l’histoire et de nombreuses possibilités de scénarios sont à explorer. La force de Detroit Become Humain résiderait donc dans ces choix multiples qui offriraient à chaque joueur une expérience de jeu unique. Du moins c’est ce qu’on nous assure. Graphiquement parlant rien à redire, le studio Quanti Dream a déployé les grands moyens, tournant avec des acteurs américains dans son important studio de captation (75 caméras tout de même!). Comme toujours cette technique nous assure un jeu au plus près du réel, irréprochable.

Une démo fidèle au trailer

detroit-become-human-choicesMalheureusement (ou pas pour ceux qui veulent garder tout le mystère), l’extrait proposé à Paris Games Week n’est autre que celui du trailer. Une prise d’otage, des policiers morts, un déviant prêt à tout perdre pour assouvir sa soif de vengeance. Voilà le topos. Notre mission comme vous vous en doutez sera d’arrêter le déviant PL600 qui menace de se jeter du toit de l’immeuble avec la fillette dont il avait la garde. Un pourcentage de réussite nous indique après chaque action nos chances de mener à bien la mission et chacune de nos décision peut le faire basculer. Pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé il faudra mener l’enquête et rassembler divers indices pour pouvoir reconstituer les  actions ayant eu lieu avant notre arrivée. Durant chaque reconstruction nous sommes libres de nos mouvements ce qui nous offre des points de vus variés sur la situation, rendant les choses encore plus intéressantes.

 

Rendez-vous à sa sortie pour un compte rendu plus détaillé sur ce jeu qui promet d’être excellent !

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.