PGW16- pêle-mêle de suites de jeux !

cassiel dans Jeux-Vidéo le 17/12/2016

Paris Games Week c’est comme toujours l’occasion de découvrir les suites des jeux phares et pour les fans des opus précédent c’est l’épreuve de la « roulette russe ». Seront-ils à la hauteur ? Pour vous donner des infos et notre avis sur quelques une des suites les plus attendues nous avons testé Gears of War 4, Dead Rising 4 et Dishonored 2 !

 

Gears of War 4 -sorti le 11 octobre 2016-

gears-of-war-4-4Et c’est reparti pour un nouvel opus de Gears of War ! 25 ans après les affrontements de Gears of War 3, une nouvelle menace plane sur Sera. Prenant la relève des locustes une nouvelle espèce de monstres, les Swarm, sème le chaos. J.D Felix, le fils de Marcus Fenix, cherche à comprendre l’origine de cette menace et restaurer la paix. Tout comme dans les opus précédents il ne sera pas seul et son père ainsi que ses deux amis, Kait et Del, seront à ses côtés pour mener cette bataille.

 

Pour résumer : nouvelle histoire, nouvelles maps, nouveaux persos… Mais surtout un jeu plus maniable ! Oublié le sprint où tu en baves pour diriger ton perso, maintenant on peut se déplacer plus facilement, ouf. A part ça on aime toujours autant, le scénario semble toujours aussi bien ficelé, les armes sont variées et facilement maniable sans non plus tomber dans l’extrême simplicité.

 

Dead Rising 4 -sorti le 6 décembre 2016-

dead-rising-4-3On prend les mêmes et on recommence ! Frank West est de retour à Wilamette dans le Colorado, là où tout à commencé. L’occasion de découvrir la vérité sur l’invasion zombie dans ce nouvel opus de l’incontournable Dead Rising. Comme à chaque fois de nouvelles armes sont disponibles ainsi de nouveaux ennemis qui promettent de mettre vos capacités à l’épreuve. Tout ça sur fond de fêtes de fin d’année qui promet une ambiance délurée. A part ça peu de changements notables, les fans du jeu n’auront rien à redire sur cette suite reprenant les basiques du jeu.

 

Malheureusement la session d’essai à PGW était très courte et à part la découverte de quelques nouvelles armes comme une hache électrique et un arc tirant des feux d’artifices, on n’a eu qu’un très léger aperçu du jeu. Le trailer sera-t-il à la hauteur du jeu dans sa totalité ? Affaire à suivre …

 

Dishonored 2 -sorti le 11 Novembre 2016-

dishonored-2-3_0902a8000001638786Après le succès du premier Dishonored, sorti en 2012 et élu plus de 100 fois jeu de l’année, Bethesda remet ça et nous offre une suite qui s’annonce tout aussi réussie. Niveau histoire on est projeté 10 ans après le premier opus. Delilah y a repris le pouvoir et dirige l’Empire après qu’un coup d’état a évincé Émilie Kaldwin. La vengeance est de nouveau à l’honneur. Pouvoirs surnaturels, téléportation, possession, ce nouvel opus n’a rien à envier au précédent.

 

L’amélioration principale du jeu réside dans le choix qui nous est donné entre jouer Corvo Attano ou Émilie Kaldwin, chaque personnage ayant ses pouvoirs propres. Corvo nous offre une possibilité de jeu plus « bourrin » et Émilie une approche plus stratégique et réflexive. Toutefois si l’on s’attend au premier abord à une version plus édulcorée et fleur bleue avec Émilie il n’en est rien. Le choix est toujours laissé au joueur entre action ou infiltration. Les morts sont eux aussi facultatifs, faites de votre expérience un bain de sang si le cœur vous en dit en affrontant les gardes, machines et abattant froidement les civils.

 

Le stand de PGW nous proposait de tester le 4e niveau, celui du Manoir mécanique, dans lequel deux missions nous étaient proposées : une mission de sauvetage et une d’assassinat. Le décor est très beau et en actionnant des leviers disséminés dans la map tout se transforme. On doit à la fois jouer stratégiquement et déployer ses skills de combat ce qui rend Dishonored si complet.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.