Développé par le studio français Atypique Studio, Noara est un jeu mêlant les genres entre le combat stratégique au tour par tour et le Moba. Petit tour d’horizon de ce projet de jeu que nous avons découvert à la Paris Games Week !

 

Un Moba un peu particulier

Comme on l’aura compris, Noara est un mélange de genres. D’un coté le jeu se présente comme un Moba du fait qu’au cours d’une partie, plusieurs personnages sont présents sur le champs de bataille et que chacun d’entre eux possède quatre sorts associés aux touches A, Z, E et R (allez-vous-en les Qwerty). Mais la ressemblance ne s’arrête pas là, car sur la carte de jeu, on retrouve les traditionnels « trois chemins » à emprunter pour se rendre à la base adverse.

 

Mais Noara, c’est aussi un jeu stratégique se déroulant au tour par tour. En effet lors de chaque tour, le joueur dispose d’une minute pour effectuer l’ensemble de ses mouvements (il dispose d’une douzaine de personnages différents qui peuvent se déplacer et attaquer). Et plus le tour est joué rapidement, plus il permet de remplir une jauge de bonus qui accordera dans un tour ultérieur un bonus de temps pour effectuer plus d’actions.

 

 

Alors on peut se demander si le tour par tour ne casserait pas ici le dynamisme d’un Moba. Pour palier à ce fait, chacun des héros présents sur le champ de bataille ne dispose pas d’un « ulti » associé à la touche R, mais d’une faculté defensive. Ainsi lors du tour adverse, le joueur doit tenter de se défendre avec les habiletés de ses personnages. Ces dernières sont diverses et variées et lui demanderont parfois par exemple d’anticiper quel héros adverse va attaquer etc… Une mécanique de jeu très interessante qui rajoute ici de l’intérêt à la rapidité de jeu.

 

Noara : tout un univers

Si Noara ne se joue pour le moment qu’à un joueur contre un, il peut en revanche bien se vanter de son univers. En effet ce dernier n’est pas né d’hier, c’est le moins qu’on puisse dire. Il est le fruit de dix années de reflexion et de création. Initialement destiné à être publié sous forme d’un roman, l’idée d’adapter toute cette création en jeu-vidéo viendra s’immiscer et poussera son créateur à s’entourer de toute une équipe pour faire de cette idée le jeu que nous avons pu découvrir.

 

 

Le jeu s’axe alors autour de la guerre qui oppose les trois clans :

  • Les Ansoms
  • Les Kraghs
  • et les Démons Adalar

 

Au cours d’une partie on incarnera alors l’un des clans qui en affrontera un autre. Et dans Noara, la magie, ça n’existe pas ! Si vous voulez empoisonner votre adversaire il vous faudra alors avoir pour personnage une femme méduse qui sait secreter du poison. Un RP qui s’apprécie au fur et à mesure qu’il se découvre.

 

Le résultat ?

Noara en 1V1 c’est bien, en plus les graphismes du jeu et l’adaptation de l’univers sont très jolis. Mais l’équipe travaille sur la mise en place d’un mode à deux contre deux et ça, c’est encore mieux ! Le jeu que l’on pourrait comparer à un jeu d’échecs amélioré nous aura clairement impressionné. Prévu pour 2019, i sera jouable sur Mac et PC et vous pouvez être sûrs que d’ici là, nous en entendrons encore parler !