Ni No Kuni II : le retour d’une licence féerique

Prescilia dans Jeux-Vidéo le 23/10/2017

Rappelez vous, il faisait partie des belles pépites de l’année 2013. Sous ses airs charmants et enfantins se cachait pourtant une histoire sombre et mature qui avait su faire chavirer nos coeurs d’adultes. Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste nous avait alors transporté dans un univers magique empreint de féerie et de poésie. Un monde dont il était compliqué de s’extirper… Jusqu’à l’annonce de Bandaï Namco revenant avec son nouveau titre, Ni No Kuni II : A Revenant Kingdom.
 

Ce que l’on sait de l’exosquelette

Conçu par le célèbre studio Level-5, le titre compte encore quelques résistants venus étendre fièrement le blason des studios Ghibli qui ne participeront pas à l’élaboration de ce nouveau titre. Parmi les figures de l’animation japonaise, on pourra nommer l’ancien animateur Yoshiyuki Momose, ainsi que le compositeur de renom Joe Hisaishi. Connu notamment pour sa contribution pour Le Voyage de Chihiro ou Princesses Mononoké (et on en passe).
 
Vient donc le moment de l’élaboration de l’histoire. Où il était une fois, un royaume répondant au nom de Caravas où chats, souris et humains cohabitaient en harmonie. Parfaite ? Peut-être pas. Le vent de l’anarchie a soufflé sur la contrée imaginaire, entraînant avec elle l’éviction et l’exil du Roi Evan Pettiwhisker Tildrum et de son peuple félin. L’histoire raconte alors l’aventure de ce roi déchu, parti reconquérir son royaume, son peuple, et à terme, unifier le monde. Dans le monde de Ni No Kuni, on ne maîtrise donc pas tout seul la magie, c’est ainsi que durant son périple, le jeune homme sera accompagné de créatures appelées les Higgledies. Ces êtres proviennent du pouvoir du coeur des personnes, animaux, éléments y compris le feu et l’eau. Ainsi, seules les personnes au coeur pur peuvent les apercevoir. C’est donc en compagnie de sa protectrice Aranella, de Lofty, et de Roland, que le jeune roi partira en quête des autres souverains des cinq provinces environnantes. Dans l’espoir que ceux-ci se rallieront à sa cause et l’aideront à récupérer son royaume.
 

Les nouveautés de l’opus

Ni No Kuni II s’affirme donc comme un nouvel épisode à part entière, qui sera marqué d’un nouveau système de gameplay et d’aventure. Dans ce dernier, Evan souhaitera réunifier son pays, il devra par conséquent chercher à gagner la confiance des autres rois. Et c’est là que ça devient intéressant!
 
Car en cherchant à agrandir son influence vous serez amenés à faire de multiples rencontres, lesquelles décideront oui ou non, de s’allier à vous selon les choix que vous endossez. Vous pouvez alors côtoyer les Sky Pirates, qui agrandiront votre flotte ; ou vous allier à une certaine Mrs Martha et ses Higgledies qui seront des éléments clefs lors de vos affrontements. De cette façon, votre reconquête du royaume peut se passer d’une tout autre manière que celle de votre ami(e) !
 

Autre point important diffusé lors de la gamescom 2017 et qui se porte sur le système de combat. Lors de la phase d’exploration dans les plaines et contrées, vous serez amenés à effectuer des batailles tactiques en mode « escarmouche ». Vous pourrez alors contrôler différentes troupes composées d’archers, de soldats au corps à corps, pour renverser les teams adversaires. Les combats se feront automatiquement et en temps réel, sans que vous n’ayez la main dessus.
 

Il sera aussi possible d’assister à des raids aériens et de faire face à des figures de « mini-boss » lors des phases d’escarmouche. Un nouveau mode s’ajoute au panel : le Kingdom Mode, mode qui permettra au joueur de recruter plusieurs personnages dans son royaume afin d’augmenter le skill militaire et technologique de ses armées.
 
Outre ce nouveau système de combat, le nouvel opus s’appuie quand même sur les bases réussies de son prédécesseur en ré-instaurant un système de combat en temps réel où il n’y a quasiment aucun temps mort. La caméra, les déplacements et les attaques offrent toujours une fluidité presque parfaite. Ainsi les phases de combats proposeront un subtil mélange entre placements du personnage, réflexes (esquives, roulades) et stratégies grâce à l’utilisation des Higgledies. Le tout vous amènera à switcher en permanence entre les différents modes et compétences proposées. Ces petites créatures ne seront pas à prendre à la légère, bien au contraire puisque selon leurs utilités elles vous proposeront des effets temporaires, augmentant soit votre défense, attaque ou magie. A leur façon, ces petits êtres représentent la digne succession des « Imagen » de Ni No Kuni, ces monstres que vous enrôliez et qui vous aidaient sur le champs de bataille.
 

Finalement Ni No Kuni II semble ajouter de beaux atouts à un panel qui semblait déjà bien rempli. Outre un système de combat qui s’avère complet et fluide, ce second opus garde le charme qui avait fait la renommée de son ainé. Beau, enchanteur, magique, le titre annoncera au choix des voix anglaises ou japonaises, et paraît tout aussi mature que le premier épisode. Entre reconquête d’un royaume perdu et quête d’identité, A Revenant Kingdom paraît aussi charmeur qu’alléchant et promet, on n’en doute pas, de très (très) longues heures d’aventure. Ni No Kuni : A Revenant Kingdom sortira le 19 janvier 2018 sur PS4 et Xbox One.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.